P1010332

Crée en 1958

Variante de la recette "Gin daisy". Un grand classique des soirées mondaines souvent appelé par son nom abrégé : "Cosmo" et à tort "Cosmopolitain", comme il n'est pas rare de le trouver en France. Bien que cette recette soit servie dans un verre à martini, ce n'est pas un martini.

Les origines du Cosmopolitan sont très diverses. Certaines marques de vodka veulent se les approprier avec des histoires poétiques, d'autres associations racontent des histoires à leur avantage. La vérité est que personne n'a pris le soin de mémorer qui a été le premier à concevoir ce mélange. On sait qu'il a été inventé en 1958, à l'époque où beaucoup de personnes commandaient des Martini juste pour être vues avec un verre à Martini à la main. Nous supposons que le créateur a vu là un moyen d'utiliser le verre à Martini tant prisé, pour une recette plus soft.

Il a été publié pour la première fois vers 1960 sous le nom de "Stealth Martini" par Barnaby Conrad III, auteur de l'ouvrage "The Martini", rendant hommage au Dry Martini.

Vers 1970, le bar était un lieu fréquenté exclusivement par des hommes. La barmaid "Cheryl Cook" eut l'idée de changer le nom de "Stealth Martini" en "Cosmopolitan". Le succès de la réapparition de ce cocktail a aidé à la dissolution de l'image "macho" du bar en instaurant la mode des "Girl drinks" (boissons pour filles).

Vers 1985, John Caine, propriétaire du "Café mars" à San Francisco, a été le champion incontesté de la cote grandissante en plaçant le "Cosmopolitan" en tête de la carte de son bar. Le talentueux barman gay "Toby Cecchini" a aussi beaucoup participé à cette popularité en plaçant le "Cosmopolitan" en tête de la carte de son bar "The Odeon" en 1987. Il est d'ailleurs l'auteur de l'ouvrage "Cosmopolitan: A Bartender's Life".

Le Cosmopolitan est donc vite devenu un cocktail incontournable sur la côte-Est des USA. La popularité a rapidement parcouru la Nouvelle Angleterre jusqu'à New York et puis à travers tout les Etats-Unis.

Aujourd'hui beaucoup de barmen snobent le Cosmopolitan en admettant qu'il manque de complexité, mais personne ne peut nier la popularité de ce cocktail car il a non seulement survécu, mais a prospéré. Pas seulement grâce à sa couleur attrayante, sa vodka qui libère les saveurs agréables des fruits tout en étant à la fois âcres, acides et sucrés... mais surtout grâce à son nom. Personne ne se sent idiot en le commandant, il force le respect car il est à lui tout seul un nouveau pedigree, il est cosmopolite.

Ce cocktail colle parfaitement avec la série télévisée : "Sex and the city", qui lui a redonné un coup de popularité car il y est dégusté fréquemment par les héroïnes. Pour prouver qu'elles étaient bien responsables de cette mode, plus tard dans la série, elles ont changé pour le "White Cosmopolitan" et la mode a changé à New-York quasi instantanément...

source: 1001cocktails.com